Index ¦ Archives ¦ RSS

J’ai joué sous Linux

Contexte

Un des principaux freins exprimés à l’adoption de Linux sur le desktop est le manque de jeux vidéos tournant nativement sur ce système.

C’était très vrai il y a 9 ans quand je suis passé sous Ubuntu 5.04, et encore, j’arrivais à faire tourner Quake III et Enemy Territory dessus.

Depuis quelques années, le jeu sur PC a pas mal changé. D’un côté Les titres AAA des consoles sortent sur PC dans des versions généralement plus poussées, et de l’autre le PC est devenu le terrain de développement d’une nouvelle vague de créateurs indépendants des grands éditeurs, et qui peuvent créer des jeux originaux à l'esthétique souvent rétro, petit budget oblige. Ces jeux indies sont très fréquemment portés sur Linux ces temps-ci.

Petit résumé des différentes sources de jeux :

  • HumbleBundle. Ce site vend généralement les jeux en packs, pendant une période limitée dans le temps, et vous permet de choisir combien vous payez et comment répartir les gains entre la boutique et de bonnes œuvres
  • Good old Games. Ce site est spécialisé dans les jeux PC plus anciens
  • Steam. La boutique Steam, qui a désormais une section Linux croissante. Tout y est, mais il faut installer le client Steam pour y accéder, ce que je trouve personnellement pénible. Vous pouvez récupérer dans Steam les jeux achetés sur HumbleBundle.

Voici l’ensemble des jeux en version Linux que j’ai achetés via le Humble Bundle au fil des ans :

  • A Virus Named TOM
  • And Yet It Moves
  • Aquaria
  • Atom Zombie Smasher
  • Bit.Trip RUNNER
  • Bastion
  • Braid
  • Brütal Legend
  • Cogs
  • Cortex Command
  • Crayon Physics Deluxe
  • Dustforce
  • Eets Munchies
  • FEZ
  • FTL: Faster than Light
  • Gish
  • Gone Home
  • Gratuition Space Battles
  • Gunpoint
  • Hammerfight
  • Hammerwatch
  • Jamestown
  • LIMBO
  • LUFTRAUSERS
  • LUGARU HD
  • Machinarium
  • Mark of the Ninja
  • Monaco
  • Osmos
  • Papers, Please
  • Penumbra Overture
  • Prison Architect
  • Race the Sun
  • Revenge of the Titans
  • Rochard
  • Rocket birds : Hardboiled Chicken
  • Samorost2
  • Shatter
  • Space Pirates and Zombies
  • SteamWorld Dig (que j’ai aussi sur 3DS)
  • Steel Storm: Burning Retribution
  • The Bridge
  • Torchlight
  • Trine 2: Complete Story
  • VVVVVV (que j’ai fini sur 3DS)
  • Vessel
  • Wizorb
  • World of Goo (acheté aussi sur WiiWare)

Wow cette liste est longue, surtout comparée à celle des jeux auxquels j’ai vraiment joué plus de 5 minutes sur mon PC:

Bon et la liste encore plus courte de ceux auxquels j’ai vraiment envie de jouer là :

En terme d’investissement, j’ai pris 5 bundles différents au fil des ans, soit un investissement total de 50$, soit moins qu’un jeu sur Xbox360 ou WiiU.

Et ça donne quoi ?

D’un point de vue technique, c’est un peu le bazar. Les jeux ne sont pas tous packagés de façon standard. Vous avez des jeux :

  • avec un fichier deb
  • avec un fichier deb et RPM (plus rare)
  • des versions 32bits, parfois des versions 64 bits
  • de simples archives à décompresser
  • des fichiers binaires à exécuter pour installer, à la Windows.

La chienlit Dans la plupart des cas, les paquets ne sont testés que pour Ubuntu ou ses dérivées, et sous une vraie Debian on peut avoir des soucis de dépendances non satisfaites ou de bibliothèques nommées différemment qui empêchent les jeux de se lancer. C’est d’ailleurs pour tester certains jeux que j’ai du formater ma récente debian Jessie pour installer Xubuntu 14.04.

Autre difficulté, mon pad un peu nostalgique (un vrai gamepad de Super Nintendo connecté via un adaptateur USB) n'est pas forcément reconnu par tous les jeux. Passées ces difficultés, les jeux 2D passent en général super bien, même sur mon vieux processeur Athlon II. J’ai investi 40 € l’année dernière dans une carte nVidia GT 610 qui assure bine.

Certains jeux 3D en revanche, comme Gone Home hélas, s'avèrent injouables sur ma config.

FEZ et World of Goo sont superbes, Gunpoint est un excellent jeu d’infiltration / puzzle, dans le même genre que Mark of the Ninja. FEZ

Gunpoint

Sur Papers, please, je réserve mon jugement, pour le moment je n’y ai joué que 10 minutes. La suite au prochain numéro…

© Philippe Lemaire. Built using Pelican. Theme by Giulio Fidente on github.